clinique-médicale

Quelles chaussures porter dans les cliniques ?

Une infirmière doit passer beaucoup de temps à arpenter les couloirs de l’hôpital. Par conséquent, le port de chaussures adaptées peut rendre ses heures de travail plus joyeuses et lui offrir un soutien exceptionnel. Tous ceux qui travaillent dans des domaines où les heures de travail sont longues et fatigantes comprennent l’importance de bonnes chaussures. Ainsi, les infirmières et tout autre personnel médical (chirurgien, aide-soignante, médecin…) qui font en moyenne 12 heures de service sont les mieux placées pour le savoir. Si leurs chaussures ne sont pas confortables, ils ressentiront des douleurs et des malaises au niveau des pieds tout au long de la journée.

Dans une clinique, il n’y a pas que le personnel d’hôpital qui doit porter une chaussure spéciale. Chaque patient, afin qu’il marche correctement, devrait aussi mettre des chaussures orthopédiques. Le port de ces chaussures peut être préconisé pendant la période pré ou post-opératoire, si une intervention chirurgicale est à entreprendre. Schu’zz propose ainsi différents modèles de chaussures pour chirurgien et patient. Enfant ou adulte (peu importe l’âge), homme ou femme, l’orteil, la cheville ou tous les muscles du pied méritent un équipement adéquat. Le but en est de réduire le risque d’accidents (de travail ou de trajet) qui ne font qu’intensifier la douleur.

Critères de choix de chaussures médicales

 chaussures-porter-dans-les-cliniques

Le premier critère de choix d’une chaussure de clinique est sa propriété anti-douleur en tant que chaussures orthopédiques. Toutefois, il faut également vérifier le niveau de protection offert par le talon ou la semelle, et la matière de fabrication de la chaussure.

Amortissement et soutien de la voûte plantaire

Nous avons entendu parler de l’importance d’un soutien et d’un amortissement supérieur de la voûte plantaire pour les professionnels de la santé. Il est non seulement important pour les pieds, mais peut également améliorer la posture et prévenir les douleurs lombaires. De plus, un bon amorti peut réduire l’impact de la course et de la marche.

Une « boîte à orteils » large pour atténuer ou éviter la douleur au pied

Avec le temps, les orteils se déploient. Par conséquent, même la chaussure que le professionnel de santé a essayée avant de l’acheter peut provoquer des douleurs pendant les longues heures de travail. Pour surmonter ce problème, il faut investir dans des chaussures qui ont une « boîte à orteils » large. De plus, commander une taille qui ne soit pas trop petite, mais plutôt spacieuse permet d’accueillir les pieds confortablement.

Les chaussures antidérapantes

Les sols des hôpitaux peuvent devenir extrêmement glissants, ce qui est dangereux pour le patient et le corps médical dans une clinique. Il est important pour les infirmières d’investir dans des chaussures à semelles en caoutchouc avec de bonnes semelles. En revanche, s’il s’agit de chaussures sans semelle en caoutchouc, le professionnel de la santé peut se procurer des coussinets antidérapants.

Se procurer les bons modèles de chaussures

Les baskets sont l’une des chaussures les plus populaires dans presque toutes les professions. Les dessus en maille sont généralement légers et respirants, mais ils sont difficiles à nettoyer. Comme les infirmières sont en contact avec des fluides corporels, elles n’offrent pas une grande protection contre le sang, les vomissements ou l’urine.

En revanche, les chaussures en cuir s’avèrent faciles à nettoyer. Il suffit de les essuyer avec un chiffon antimicrobien pour être prêt à partir. En revanche, elles sont plus lourdes que leurs équivalents en maille, la raison pour laquelle elles ne sont pas mieux appréciées par rapport aux baskets Sneaker’zz et baskets Mesh. Ces dernières sont proposées par Schu’zz.

Enfin, il existe les sabots de clinique. Aussi bien pour un travail plus rythmé qu’une journée moins mouvementée, le sabot convient toujours. Facile à entretenir, ce type de chaussures médicales peut être directement envoyé dans une machine à laver et peut sécher même à l’abri du soleil. Pour une intervention en bloc opératoire, pour le chirurgien et ses coéquipiers, des sabots de bloc sont privilégiés.

Les chaussures orthopédiques

En tant que médecin, la station debout prolongée, jusqu’à plusieurs heures par jour, est le scénario auquel il doit faire face. Il doit constamment s’occuper de ses patients pendant des heures, ce qui entraînera une surcharge de travail pour son dos, sa hanche et ses genoux pendant une période extrêmement longue.

Cela peut entraîner des douleurs et une gêne, et conduire à des dommages à long terme. Il est possible d’éviter ce problème en portant des chaussures orthopédiques de haute qualité. Opter pour une chaussure qui offre un niveau élevé de soutien orthopédique et qui présente un cadre flexible en constitue donc la solution idéale.

Changez de chaussures

Le cuir ne permet pas de piéger les odeurs longtemps. De plus, le fait de porter les mêmes chaussures pendant de longues périodes peut provoquer des problèmes de pied, de verrues et d’odeurs. En outre, il a tendance à s’user rapidement et ne sèche pas lors de son utilisation. Afin de tirer parti de ses chaussures et de garder ses pieds en bonne santé, le personnel de la clinique doit se servir d’un spray nettoyant antiseptique pour tuer les bactéries et les germes. De plus, en passant d’une chaussure à l’autre, il lui laisse le temps de sécher naturellement. C’est ainsi qu’il vaut mieux avoir différents modèles de chaussures médicales : sabot globule, sabot de bloc, sabot pro, basket Mesh, basket Sneaker’zz.

Désinfection des chaussures

Une bonne hygiène des mains et le fait de ne pas toucher le visage peuvent contribuer à limiter la propagation de la Covid-19. Toutefois, la manière de désinfecter d’autres surfaces, comme les vêtements et les chaussures, suscite de plus en plus d’inquiétudes.
Le SRAS-CoV-2, le virus responsable de la COVID-19, infecte les personnes par contact direct et indirect avec des gouttelettes respiratoires. En conséquence, la majorité de la population mondiale a adopté des mesures telles que l’éloignement physique, ou social, et l’auto-isolement afin de limiter la propagation du virus.
Cependant, tout le monde ne peut pas rester à la maison. De nombreuses personnes se présentent encore au travail, et d’autres doivent acheter de la nourriture, des médicaments et d’autres fournitures essentielles auprès de détaillants.

Pourquoi la désinfection est-elle importante ?

Les nouvelles recherches ont permis de comprendre comment la covid-19 se comporte à l’extérieur du corps humain. Le virus reste actif jusqu’à 3 jours sur les surfaces en plastique et en acier inoxydable. Les études entreprises démontrent que le virus pourrait rester infectieux sur des chaussures en plastique, en cuir et en matériaux synthétiques pendant plusieurs heures, voire quelques jours. Contrairement au nettoyage, qui permet d’éliminer la saleté et les germes des surfaces, la désinfection nécessite l’utilisation de produits chimiques pour tuer les agents pathogènes nocifs.
De nombreuses solutions antiseptiques et détergents contiennent un ou plusieurs de ces ingrédients. La concentration exacte de chaque ingrédient varie d’un produit à l’autre, il est donc important de vérifier d’abord les étiquettes.

Comment désinfecter les chaussures ?

Les virus peuvent s’attacher aux chaussures et y rester infectieux pendant plusieurs heures. Cela est particulièrement vrai lorsque les gens se promènent dans des endroits bondés, et fréquentés comme les cliniques et les couloirs des hôpitaux.

Voici quelques directives pour réussir le nettoyage et la désinfection d’une paire de chaussures d’hôpital :

– Essuyer les surfaces extérieures et les semelles des chaussures avec une lingette désinfectante.
– Laver les chaussures lavables en machine ou en tissu en utilisant de l’eau chaude et du détergent ou du savon.
– Si la machine est équipée d’un dispositif de désinfection, il faut s’en servir.
– Sécher les chaussures dans un endroit bien ventilé.
– Porter des gants lors d’une manipulation des objets potentiellement contaminés, dont lors de la désinfection des chaussures.
– Après avoir désinfecté des objets et des surfaces, jeter immédiatement les gants jetables. Les personnes peuvent ranger les gants réutilisables dans un panier à linge séparé.
– Les personnes qui n’ont pas accès à des gants doivent éviter de se toucher le visage et se laver les mains immédiatement après avoir manipulé des objets et des surfaces potentiellement contaminés.

Que sont les couvre-chaussures ?

Les meilleurs couvre-chaussures permettent de garder les chaussures, sans salir les sols et le tapis avec de la boue, de la saleté ou de la poussière traquée de l’extérieur. Des germes et bactéries courants peuvent également vivre sur les chaussures, et ces couvre-chaussures aident à empêcher les microbes d’entrer en contact avec les meubles et les sols.

Souvent utilisés sur les plateaux de photos ou par les ouvriers du bâtiment et les peintres qui ne veulent pas érafler une maison, les couvre-chaussures jetables se retrouvent également dans de nombreux hôpitaux de nos jours, car les médecins et les infirmières trouvent des moyens d’éviter de contaminer leur espace.

Les couvre-chaussures sont disponibles dans une large gamme de formats, de poids, de textures et de prix.

Quels sont les types de chaussures appropriées pour un travail en clinique ?

types-de-chaussures-médicales

Il existe différents modèles de chaussures orthopédiques et de travail recommandées dans une clinique pour le patient et le personnel médical (chirurgien, infirmier, aide-soignant…). Certains sont avec des lacets, d’autres non. Il existe aussi des chaussures semi-fermées, ouvertes et fermées. Schu’zz en propose un large éventail.

Chaussure à lacets

Il s’agit d’un type de chaussures idéal pour les médecins et autres professionnels de la santé, surtout s’ils recherchent des chaussures sûres et sécurisées à porter au quotidien. L’avantage d’une chaussure à lacets est qu’elle permet d’éviter tout glissement. Il s’agit donc d’un modèle très pratique.

Baskets d’hôpital

Une paire de baskets est également un bon choix pour les médecins, en particulier ceux qui passent constamment des réunions aux salles d’opération. Une bonne basket est polyvalente et pratique. Elle est idéale pour une utilisation pendant les quarts de travail épuisants.
En outre, une basket est très respirante tout en offrant un excellent maintien de la semelle. Elle est désormais disponible en plusieurs couleurs et styles. Schu’zz a mis au point deux modèles de baskets idéales pour infirmières et aides-soignantes : les baskets Mesh et les baskets Sneaker’zz.

Chaussures à enfiler (sans lacets)

Ce type de chaussures pour médecins et de protection dans les cliniques est différent des chaussures à bride et des sabots, car il présente un dos fermé, qui soutient entièrement la partie arrière du talon. Ce qui est remarquable avec les chaussures à enfiler, c’est qu’elles sont conçues pour s’étirer. Cette caractéristique les rend plus flexibles, ce qui permet de les enlever rapidement.
Cette flexibilité est ce que beaucoup de médecins et de professionnels de la santé préfèrent, surtout s’ils doivent souvent faire de longues journées de travail. De plus, le fait qu’elles sont dépourvues de lacet les rend faciles à laver.

Sabots médicaux

Le personnel de santé peut également opter pour des sabots que d’autres trouvent transitoires et de tendance. De nombreux médecins préfèrent les sabots, car ils peuvent les enlever rapidement et facilement, ce qui leur permet de reposer leurs pieds et leurs talons surmenés. Les sabots sont également parmi les chaussures les plus confortables du marché, notamment grâce à leur semelle antidérapante normée SRC. Par ailleurs, ils offrent un large choix d’imprimés, de motifs et de couleurs. En outre, les sabots ont un dos ouvert et un petit talon caractéristique. Au niveau de ce talon se fait l’absorption des chocs, garant d’un confort optimal.
Chez Schu’zz, une large gamme de sabots existe : globule, pro, autoclavable sécu, polaire, bloc. Chaque type de sabots a ses propres caractéristiques et son utilisation spécifique. Par exemple, le sabot de bloc est recommandé lors d’une intervention chirurgicale lors de laquelle le chirurgien et ses alliés se tiennent debout pendant plusieurs heures. Il leur faut donc un meilleur soutien au niveau du pied pour que celui-ci puisse supporter le poids du corps.

Mocassins d’hôpital

Avec une paire de mocassins, le médecin ou l’infirmier peut se déplacer rapidement et à la mode. Cette chaussure est conçue pour aider à assister le personnel hospitalier et le patient toute la journée. Une bonne paire de mocassins est effectivement confortable et attrayante, ce qui en fait l’une des chaussures les plus acceptables pour les médecins qui doivent porter une tenue professionnelle à la fois classe et décontractée. Pour un homme, le modèle proposé par Schu’zz est le mocassin César. En revanche, pour une femme, la chaussure Rosalie convient parfaitement pour une journée de travail dans une clinique.

Partagez !
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn