Schu'zz et les normes :

Une grande partie des produits de la gamme Schu'zz, les plus aptes à être portés au travail, sont normés.
Les normes permettent de fixer un cadre et des règles communes pour indiquer aux utilisateurs quel type de protection ils peuvent attendre de la chaussure qu'ils portent.
Nous allons tenter de vous résumer la signification des différents marquages que vous pouvez trouver sur vos chaussures.

La conception et la mise sur le marché d’Equipements de Protection Individuelle (EPI) sont régies par la directive européenne 89/686/CEE.
Cette directive fixe les exigences essentielles de santé et de sécurité, ainsi que les procédures d'évaluation de la conformité des EPI.

La directive EPI définit trois catégories d’équipements :

-        Catégorie I :   EPI pour risques mineurs (auto-certification du produit).

-        Catégorie II : EPI pour risques intermédiaires (certification par un laboratoire européen notifié).

-        Catégorie III : EPI pour risques irréversibles (certification & contrôle annuel effectués par des laboratoires notifiés européens).

Schu'zz propose uniquement des chaussures EPI de catégorie I : modèles GLOBULE, MESH, SNEAKER'ZZ, POLAIRE et de catégorie II : modèle PRO.

Pour chacune de ces catégories le fabricant doit :
-        rédiger un dossier technique (cahier des charges de l’EPI).
-        fournir une notice d’utilisation dans la langue du pays destinataire.
-        être en mesure de fournir sur demande une déclaration de conformité CE.

 

Pour qu'il puisse être certifié, le produit devra à minima être marqué de façon durable et indélébile avec :
-        La référence du produit.
-        La taille.
-        La marque du fabricant.
-        Le logo CE.
-        Le logo CE + N° organisme de contrôle pour les EPI de catégorie III.

De plus, certaines normes peuvent exiger de marquer le produit avec :
-        la date de fabrication du produit.
-        des pictogrammes associés à la norme revendiquée.
-        des niveaux de performances obtenus.

Normalisation des chaussures :

Les chaussures de catégorie I (pour risques mineurs) sont auto-certifiées et doivent répondre aux exigences essentielles de la directive 89/686/CEE au niveau de l’ergonomie, du confort, de l’aération, de la souplesse et de l’innocuité.

Pour valider la conformité des chaussures de catégorie II et III le fabricant doit répondre aux exigences des normes :

-        EN ISO 20345:2011 : Chaussures de sécurité (Chaussures avec embouts de sécurité offrant une protection contre les chocs équivalents à 200J au minimum et contre l’écrasement sous une charge d’au moins 15kN).
-        EN ISO 20347:2012 : Chaussures de travail (chaussures sans embouts de sécurité).

Les marquages SB (pour la norme EN 20345) ou OB (pour la norme EN 20347) signifient que les chaussures sont conformes aux exigences essentielles (propriétés fondamentales). Des performances additionnelles peuvent être revendiquées :

Par exemple, le marquage E signifie que le talon est résistant à l’absorption d’énergie (à 20J au minimum).

Résistance à la glisse

Les normes EN 20345:2011 & EN 20347:2012 définissent des résistances à la glisse sur :

-        Sol céramique avec lubrifiant détergent, marquage SRA.
-        Sol acier avec lubrifiant glycérine, marquage SRB.
-        Sol céramique et acier, marquage SRC.

L’apposition du marquage SRA signifie que la chaussure est adaptée pour des sols de type industriel dur, pour des usages intérieurs, (type carrelage en industrie agro alimentaire).

L’apposition du marquage SRB signifie que la chaussure est adaptée pour des sols de type industriel dur pour des usages intérieurs ou extérieurs, type revêtement peinture ou résine en industrie.

L’apposition du marquage SRC signifie que la chaussure est adaptée à tous types de sols durs pour des usages polyvalents en intérieurs ou extérieurs (chaussure polyvalente).

La glisse est déterminée sur un banc de test sur lequel on mesure le coefficient de frottement.
Il doit être ou minimum supérieur ou égal à :

-        0.28 au glissement au talon et 0.32 au glissement à plat pour obtenir le marquage SRA.
-        0.13 au glissement au talon et 0.18 au glissement à plat pour obtenir le marquage SRB.

Pour obtenir le marquage SRC la chaussure doit répondre aux deux exigences SRA & SRB.